Journées du Patrimoine
Rubriques
 ↑  
News
 ↑  
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos

Description des canaux et rivières vers 1880-1890

Par Jean Paul Boulenger

Texte tiré de l’ « Almanach de Valenciennes » de 1882

Il décrit le parcours des canaux et rivières à l’époque.

La première bifurcation de l'Escaut prend le nom de "Rivière Sainte-Catherine" à son

entrée en ville.

DSC08569amelrognredim.jpg

Elle suit le côté droit de la rue de Famars et, à hauteur de la place de la

Chaussée, se divise en deux bras :

- Le premier, vers l’ouest est le « Canal de l’Ordon » qui passe rue des Cardinaux puis sous la

rue des Viviers, pour aboutir au bassin des Moulineaux.

- Le second, vers l’est, traverse la rue de Famars, suit la rue des Foulons et, grâce à un siphon,

se croise avec la Rhônelle, gagne ensuite la rue d’Oultreman, puis la rue Askièvre, longe à

quelque distance la rue de la Nouvelle Hollande, traverse la rue du Quesnoy et la rue de la

Viéwarde, et se jette enfin dans l’Escaut au Marché aux poissons.

La seconde bifurcation, dite "Rivière Baleau", traverse le Chemin des Planches et se dirige

vers l'ancienne église du Faubourg de Paris (aujourd'hui bien délabrée mais encore visible à

partir de la rampe qui relie la rue Cahaut au passage supérieur établi sur la vois ferrée), puis

rejoint l'Escaut sous les murs de la citadelle.

Mars_2016_019redim.jpg

Ancienne église du Faubourg de Paris

Photo Alain Cybertowicz 2016

Mars_2016_020redim.jpg

Des fresques ont malheureusement été démontées dans cette ancienne église du Faubourg de

Paris pour la transformer en maison d'habitation.

Photo Alain Cybertowicz 2016

La troisième bifurcation, les "Bruilles", traverse l'Esplanade et se divise en "Petit Bruille", qui

longe la rue de même nom, et "Grand Bruille" qui donne également son nom à la rue qui le

recouvre, traverse la rue de Paris et rejoint le "Petit Bruille" près de la Sous Préfecture.

014redim.jpg                                                  Le_nom_de_ma_rue_897_redim.jpg

Réunies, les deux branches prennent le nom  de "Viviers", le long de la rue homonyme,

gagnent l'extrémité de la rue Capron en longeant le Tribunal, puis se jettent dans le bassins des

"Moulineaux" place du Commerce où ils rejoignent les eaux de la Rhonelle.

InkedRepenties_mars_2015_016redim_LI_2.jpg

Photo prise depuis l'écluse des Repenties. L'entrée des Bruilles se situe à droite dans le canal du moulin

Photo Alain Cybertowicz 2014

Repenties_mars_2015_019redim.JPG

L'entrée des Bruilles

Photo Alain Cybertowicz 2014

Seeparation_des_Bruilles.jpg

Photo prise depuis le Grand Bruille. A droite l'entrée commune des deux Bruilles, à gauche le petit Bruille

Seeparation_des_Bruilles_2.jpg

Photo prise depuis l'entrée commune des deux Bruilles.

A droite le petit Bruille,en partie bouché, à gauche le Grand Bruille.

Grand_Bruille_1.jpg

Le Grand Bruille

Grand_Bruille_2.jpg

Le Grand Bruille, du canal du moulin jusqu'à la Sous Préfecture...

Grand_Bruille_3.jpg

Le Grand Bruille.

On distingue très bien sur la droite des piliers en grès qui supportaient un quai et au dessus

une ouverture qui permettait d'accéder à la cave d'une maison de la rue de Grand Bruille

Photos précédentes Alain Cybertowicz 2004

Le Bassin des Moulineaux a deux déversoirs : l'un longe la rue des Anges jusqu'à la rue des Seyneurs et

traverse la rue des Récollets pour rejoindre le canal des Récollets près de l'église Saint Géry, l'autre suit

la rue des Moulineaux et rejoint aussi le canal des Récollets.

La quatrième bifurcation est le canal des Récollets qui quitte l'Escaut derrière les Chartriers et se dirige

vers l'église saint Géry où il se divise en deux bras : l'un, vers le nord, rejoint l'Escaut près de l'église Saint

Nicolas,, l'autre, après avoir longé le flanc sud de Saint Géry, rejoint la Rhonelle par la place du Marché aux

Herbes après avoir reçu les eaux des déversoirs de la rue des Seyneurs et de la rue des Moulineaux.

La cinquième bifurcation s'amorce derrière l'église Saint Nicolas et prend le nom de "Canal des

Carmes" ou de "Saint Agneau". Par la rue "Derrière les Murs de bavay" il gagne le fond de la cour "Saint

Agneau", traverse la rue de Lille, longe les casernes jusqu'à la rue de l'Intendance et là, pique vers l'Hôpital

Général où un nouveau coude ramène ses eaux vers l'Escaut.

BadinCanalCarmes2_1978_amel_redim.jpg

Un vestige du canal des Carmes, du côté de l'impasse Badin.

Photo Jean Patrick Leroy 1978

Rivieeres_1699.jpg

Dessin Achille Trotin

Article en construction...


Date de création : 01/05/2018 @ 20:00
Catégorie : Rubriques - Valenciennes Fille de l'Escaut et de la Rhônelle
Page lue 1250 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Recherche
Recherche
Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 25 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!