Journées du Patrimoine
 ↑  
Rubriques
 ↑  
News
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos

Article réalisé avec l'aide du document publié par le SIAV et réalisé par Félicien Machelart, Jacques Tanche et Lebreux Publicité.

L'objectif de cet article est de rappeler l'existence et l'importance des rivières à Valenciennes, de montrer celles qui existent encore et de permettre de lire le parcours de celles qui ont disparu à l'aide de noms actuels de rues et de lieux.

Scan_0011rogneredim.jpg

En bleu, les corrections ou compléments d'Achille Trotin qui rappelle l'énorme  travail de Jean Méreau sur ce sujet

La Ville aux 14 cours d'eau

Les dessins des rivières sont d'Achille Trotin

D'abord l'Escaut qui traversait la ville sur plus d'un kilomètre avec une douzaine de ponts...dont certains sont toujours présents, sous terre...(le pont Saint-Jacques, le pont Neuf...). Il fut détourné hors de la ville quand on créa le canal de l'Escaut, un peu avant la Révolution Française. Il subsiste encore une partie en eau qu'on appelle "Bras de décharge", qui débute au site de l'ancienne citadelle et se termine rue de la Longue Chasse. La partie jusqu'à la Chambre de Commerce et le square Carpeaux étant à l'air libre, le reste étant enterré sous le boulevard Froissart et la rue des Archers.

DSC08559_amel_redim.jpg

Le bras de décharge entre le pont Jacob et la

Chambre de Commerce et d'Industrie, le long de la voie ferrée.

Photo Alain Cybertowicz janvier 2018

DSC08567_amel_redim.jpg

L'Escaut sortait des fortifications à cet endroit, par la Porte d'eau.

La coulée verte a été créée pour rappeler le passage de l'Escaut.

Photo Alain Cybertowicz janvier 2018

DSC08570modifrognredim.jpgDSC08572modifrognredim.jpg           

                                                                              La porte d'eau en 1891

                                     Intérieur de ville                                                                         Extérieur de ville

Les fortifications de Valenciennes Edouard Mariage, Emile Dutouquet, Maurice Hénault

1891 P. et G. Giard Libraires-Editeurs

Le_pont_Sainte_Croix_vu_du_pont_Saint_Jacques_amel_redim.jpg

Le Pont Sainte-Croix vu du pont Saint-Jacques lors d'un défilé de la société des Incas

Document ZPPAUP.

.

Ensuite la Rhônelle qui se jetait dans l'Escaut au pont Néron (ou Noiron, ou du Grand Dieu) et dont l'apport en eau permettait de rendre le fleuve navigable en aval du confluent après son passage sous le trottoir de la poste actuelle. Jadis, toute l'eau de la Rhônelle entrait en ville par la tour de la Dodenne, passait dans le béguinage, longeait la rue d'Oultreman, passait derrière le Tribunal de Commerce, formait le bassin des Moulineaux et se jetait dans l'Escaut au pont Néron.

Actuellement une partie de son eau traverse encore la ville : de la tour de la Dodenne au pont Delsaux en plein ciel, puis sous terre afin de dépolluer le grand Bruille et ressortir dans le site de l'ancienne citadelle juste avant le pont sous la voie ferrée ; l'autre partie de l'eau étant déviée, pou éviter les inondations,  sous les boulevards Carpeaux, Watteau, Pater pour ressortir à l'air libre rue des cent têtes dans le lit du vieil Escaut...! (voir l'article souterrains sous le Lycée Watteau).

DSC08563_amel_redim.jpg

La Rhônelle au pont Delsaux.

Photo Alain Cybertowicz janvier 2018

DSC08566_amel_redim.jpg

Rue des Cent Têtes, sortie d'une partie de l'eau de la Rhônelle dans le lit du vieil Escaut...

Photo Alain Cybertowicz janvier 2018

DSC08571modifrognredim.jpg

Tour et déversoir de la Dodenne en 1891

Les fortifications de Valenciennes Edouard Mariage, Emile Dutouquet, Maurice Hénault

 P. et G. Giard Libraires-Editeurs

Le_pont_Neron_Photo_Achille_Trotin_17_fevrier_1949__amel_redim_2.jpg

Le pont Néron

Photo Achille Trotin 17 février 1949

.

.

Puis 12 canaux devenus inutiles et recouverts pour des raisons de salubrité :

.

.

La Balhaut se situait au faubourg de Paris. Elle sortait de l'Escaut au lieu dit "le Jolimetz", traversait le chemin des Planches, l'allée des Bons Vouloirs, coupait la route du faubourg de Paris et revenait dans l'Escaut un peu en amont de l'écluse des Repenties.

ark__29755_B_596066101_V_F20GIA_0008_v0001La_Balhautredim.jpg

Rivière Balhaut et ancienne Eglise du Faubourg de Paris. Eau forte de René Delame

René Delame, né à Valenciennes au 17 rue des Foulons, suit les cours d'Henri Eugène Delacroix aux Académies. Médaille de Modèle Vivant en 1887, il expose au Salon de Paris. Négociant en batiste et Royé de Notre-Dame du Saint-Cordon, il pratique l'eau-forte en amateur.

Au dessous du titre : "... Nous sommes au Faubourg de Paris, la rivière Balhaut, capricieuse en ses détours, baigne les murs de la maison étroite et basse [...] reste de notre architecture rurale, simple et fruste, du commencement du siècle dernier ..."

https://patrimoine-numerique.ville-valenciennes.fr/ark:/29755/B...V.../v0001

Le Grand Bruille

Bruilles2.jpg

Le grand Bruille et le petit Bruille existent encore. Ils débutent ensemble à quelques mètres en aval de l'écluse des Repenties, dans le canal du Moulin.

Repenties_mars_2015_016redim.jpg

Photo Alain Cybertowicz mars 2015

Vue prise depuis l'écluse des Repenties, vers l'aval sur le cours de l'Escaut. L'entrée des Bruilles se trouve à droite de la photo, dans le canal du Moulin dont l'eau a été remplacée par du gazon. L'Escaut et le canal du moulin sont séparés par un batardeau.

Repenties_mars_2015_023redim.JPG

Photo Alain Cybertowicz mars 2015

Entrée des Bruilles.

Quelques mètres après la grille visible sur la photo, les Bruilles se séparent : le Petit Bruille à droite et le Grand à gauche.

Le Grand Bruille poursuit son chemin sous la rue du même nom, de l'autre côté de l'Esplanade. Il est toujours en eau, mais le sens de circulation de l'eau a été inversé ! Actuellement l'eau qui y circule vient de la Rhônelle et sert à dépolluer le canal qui a servi d'égout depuis des siècles...

DSC08557_amel_redim.jpg

Sortie des eaux de dépollution du Grand Bruille  dans le bras de décharge

(Eaux venant de la Rhônelle).

Photo Alain Cybertowicz janvier 2018

Scan_0006.jpg

Entrée des Bruilles. A gauche le Grand Bruille.

Photo Alain Cybertowicz fin des années 1990

Scan_0005.jpg

Intérieur du Grand Bruille

Photo Alain Cybertowicz fin des années 1990

Le Petit Bruille continue sa couse sous la rue éponyme, de l'autre côté de l'Esplanade. Il n'est plus en eau, il est bouché quelques mètres après son entrée par un amas de terre. 

Les deux Bruilles se retrouvent à l'angle actuel de la rue Notre-Dame et de l'avenue des Dentellières pour former le canal des Viviers qui se trouvait...sous la rue des Viviers...!

Le canal des Carmes, dont le nom vient du couvent des Carmes qui se situait à l'emplacement de la caserne Vincent. D'une longueur de 400 mètres environ, il allait de l'auditorium Saint-Nicolas à l'hôpital du Hainaut. Son cours est encore bien lisible de nos jours. Un effondrement rue Derrière les murs de Bavay en février 2009 nous a rappelé qu'il est encore présent...

En utilisant les noms actuels, il démarre donc derrière l'auditorium, au milieu de la rue Emile Durieux,à proximité du pont Sainte-croix,  traverse l'avenue Clemenceau et longe une partie de la rue Derrière les murs de Bavay, puis l'impasse Badin, la cour Saint Agneau ; il travers ensuite la rue de Lille, la caserne Vincent et retrouve l'Escaut juste avant l'hôpital général.

Rue_Emile_Durieux_et_le_pont_Saint_Croix_amel_redim.jpg

Rue Emile Durieux. A gauche l'auditorium Saint-Nicolas. Le pont Sainte Croix est sous la route, au niveau de la personne qui a un pull rouge. Le canal des Carmes démarrait à ce niveau sur la droite, c'est à dire en aval du pont.

Photo Alain Cybertowicz juillet 2013

Canal_des_Carmes2.jpg

Quatre ponts sur l'Escaut sont marqués sur ce dessin d'Achille Trotin :

De gauche à droite : le pont Sainte Croix, le pont Saint Jacques, le pont Néron (ou Néron, ou du Grands Dieu) et le pont Neuf. Entre le pont Néron et le pont Neuf, on peut très bien deviner de nos jours le cours de l'Escaut : il passait entre la rue de l'Intendance et la rue Saint-Géry puis la rue Salle le Comte.

BadinCanalCarmes2_1978_amel_redim.jpg

Un vestige du canal des Carmes, du côté de l'impasse Badin.

Photo Jean Patrick Leroy 1978

Le canal des Chapeliers quittait la Rhônelle sous l'actuel ilôt 1 Jeanne de Flandres, à proximité de la Place du Commerce. IL rejoignait la Rhônelle quasiment sous l'actuel Monoprix.

Moulineaux.jpg

Le canal des Moulineaux partait de la Place du Commerce pour rejoindre le canal des Récollets au niveau de la rue Saint-Jean.

Rue_des_Moulineaux_amel_redim.jpg

La rue des Moulineaux entre la rue des Anges et la rue des Récollets

Photo Alain Cybertowicz février 2018

L'Ordron reliait la rivière Sainte Catherine  au canal des Viviers. Il partait de la rue des Cardinaux, passait dans l'actuel parc de l'Ordron situé entre l'auberge du Bon Fermier et la résidence des Dentellières, traversait la place des Viviers et se jetait derrière le Palais de Justice dans le canal des Viviers.

Square_de_l_ordron_amel_redim.jpg...Rue_Sainte_Catherine_amel_redim.jpg

Le square de l'Ordron et la rue Sainte Catherine

Entre la rue de Famars et l'avenue des Dentellières

Photos Alain Cybertowicz février 2018

Le canal des Récollets longeait la rue du même nom. Il constituait, avec la rivière Sainte-Catherine,  l'un des premiers fossés de la ville au bord des premières fortifications au XIIème siècle. Il partait de l'Escaut derrière le jardin des Chartriers, passait sous la rue des Porchelets, traversait la rue de Paris, longeait l'église Saint-Géry et rejoignait la Rhônelle un peu avant qu'elle ne se jette dans l'Escaut.

Rue_des_Recollets_amel_rog_redim.jpg

La rue des Récollets

Photo Alain Cybertowicz juillet 2013

Le canal Saint-François quittait l'Escaut au niveau de l'Esplanade et se raccordait au canal des Récollets.

La rivière Sainte-Catherine, prolongement de la petite Tourelle, partait de la rue de Famars, croisait la Rhônelle (non, vous ne rêvez pas ! la Rhônelle passait sous la rivière Sainte Catherine grâce à un syphon, qui existe toujours...), et arrivait place des Wantiers. De là elle passait sous l'actuel "Coeur de Ville"et rejoignait le vieil Escaut à proximité de la place Froissart, au moulin Saint-Géry. Lors de la construction du Coeur de Ville, le cours de la rivière a été mis à jour et les archéologues ont fait des relevés très précis et des découvertes remarquables.

DSC08569amelrognredim.jpg

                                   La Sainte-Catherine en 1891

Les fortifications de Valenciennes Edouard Mariage, Emile Dutouquet, Maurice Hénault

1891 P. et G. Giard Libraires-Editeurs

DSC08586amel_redim.jpg

Le rang de maisons sur la droite est toujours là, mais la Sainte Catherine a été remplacée par l'avenue Pompidou...!

Photo Alain Cybertowicz février 2018

La Petite Tourelle longeait le  faubourg de Cambrai, elle alimentait "la plage", piscine supprimée lors de la dernière guerre, avant de se séparer pour devenir l'Ordron et la rivière Sainte Catherine.

ark__29755_B_596066101_MAR3214_v0001.jpg

"La Plage" (Monsieur Bonté, propriétaire).

https://patrimoine-numerique.ville-valenciennes.fr ark__29755_B_596066101_MAR3214_v0001.jpg

Le canal des Viviers était formé par la réunion des deux Bruilles et de l'Ordron pour gagner le bassin des Moulineaux.

Rue_des_Viviers_amel_redim.jpg

La rue des Viviers entre la rue de Famars et l'avenue des Dentellières

Photo Alain Cybertowicz février 2018

Rivieeres_1699.jpg

Dessin d'Achille Trotin

Relief_Plan_Mariage_redim.jpg

En filigrane, les anciennes fortifications de Valenciennes

Les fortifications de Valenciennes Edouard Mariage, Emile Dutouquet, Maurice Hénault

1891 P. et G. Giard Libraires-Editeurs

Album_de_Croy.jpg

                  Valenciennes vers 1600             Album de Croÿ

SOURCES ( à compléter) :

  • Les fortifications de Valenciennes Edouard Mariage, Emile Dutouquet, Maurice Hénault 1891 P. et G. Giard Libraires-Editeurs      pages
  • Patrimoine numérique de Valenciennes
  • Valenciennes Fille de l'Escaut et de la Rhônelle Félicien Machelart 2005 Punch éditions 128 pages
  • Rivières et canaux de Valenciennes Flickr Jean-Patrick Leroy
  • Mémoire de stage de Lydérick De Wever 2004 Master Sciences et Technologie USTL 82 pages
  • Topographie historique et médicale de Valenciennes Abel Stiévenard 1846 Imprimerie A. Prignet 9 rue de Mons Valenciennes 355 pages
  • ZPPAUP. Travail réalisé par Jean Méreau
  • .
  • .En bleu, les corrections ou compléments d'Achille Trotin qui rappelle l'énorme  travail de Jean Méreau sur ce sujet


Date de création : 22/01/2018 @ 19:52
Catégorie : - Valenciennes Fille de l'Escaut et de la Rhônelle
Page lue 697 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Recherche
Recherche
Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 25 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!