Journées du Patrimoine
 ↑  
Rubriques
 ↑  
News
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Webmaster - Infos

La Commission extra municipale Patrimoine de la Ville de Valenciennes s'est réunie en décembre 2017 à l'Ecole supérieure d'Art et de Design de Valenciennes. Voici le compte rendu de cette visite rédigé par Alain Cybertowicz et complété par Madame Alice Vergara  Directrice de l'Ecole :

Madame Alice Vergara, directrice de l’Ecole supérieure d’art et de design de Valenciennes (ESAD) nous présente son Ecole qui depuis 2011 bénéficie du statut d’établissement public de coopération culturelle (EPCC).

L’Ecole reçoit le soutien financier de la Ville de Valenciennes, du Conseil Régional des Hauts de France, du Ministère de la culture-DRAC des Hauts de France, de Valenciennes Métropole et de la communauté européenne par le biais du programme Erasmus+.

Conformément à tous les établissements d’enseignement supérieur européen, l’Ecole de Valenciennes a adopté la structure LMD (Licence, Master, Doctorat) qui permet aux étudiants d’envisager une mobilité d’études au plan national ou international dans leurs années de master. L’Ecole fait partie d’un réseau français de 45 écoles territoriales dédiées à l’enseignement artistique en arts plastiques. Elle a inscrit 105 étudiants cette année.

A Valenciennes, deux filières sont développées : l’art et le design d’espace.

L’art est enseigné dans sa pratique et sa théorie en faisant recours à des apprentissages techniques et disciplinaires d’une part et à l’histoire de l’art, aux sciences humaines, d’autre part. La pratique prend les deux-tiers de l’emploi du temps. Il ne suffit plus de maîtriser une discipline (gravure, photo, dessin, photo, video, volume) pour faire de l’art. La création relève de propositions singulières et innovantes dans le champ de l’art. Les artistes ont à définir des intentions, une recherche, une expérimentation qui convoque les savoir-faire disciplinaires.

Le design d’espace est orienté vers le champ de l’innovation sociale qui permet de projeter les besoins de la société auxquels le designer peut répondre. Ici, en région des Hauts de France, on reconnaît à l’innovation sociale de grandes perspectives puisqu’elle favorise des modalités de pensées et de réalisations très transversales, au-delà des partis pris traditionnels, pour repenser les territoires (réhabilitation des villages et des villes du bassin minier, par ex.). En cela, l’ESAD a su tourner très spécifiquement sa filière design vers les enjeux actuels et futurs.

Ces deux filières rappellent que l’Académie de peinture et de sculpture fondée en 1782, transformée en école des Beaux-Arts en 1819, et riche d’une histoire artistique de deux siècles avec l’accomplissement de 22 prix de Rome de 1811 à 1968, avait la vocation de former à l’art tout en se reliant aux besoins manufacturiers locaux, notamment par la compétence de son école de dessin.

Les débouchés pour les étudiants qui ont suivi les cursus de l’ESAD sont nombreux. Ils appartiennent majoritairement aux métiers culturels et de création peu visibles pour les non spécialistes mais très réels. En art, les diplômés ont d’abord la vocation d’être artiste, il n’y a pas d’emploi à proprement parler, cette activité lucrative dépendant d’appels d’offre et de commandes publiques ou privées, elle prend donc un temps de développement. En général, les artistes occupent des emplois à temps partiel ou pour une durée limitée (régisseur, monteur d’expo, technicien, graphiste, médiateur, réalisateur vidéo, etc.) ce qui leur permet d’assurer des moyens, et d’exercer une activité professionnelle au sein du réseau artistique et culturel, condition indispensable.

Les designers s’engagent dans un premier temps dans une agence, mais aussi ils créent leur autoentreprise ou encore une structure collégiale afin de répondre aux appels d’offre ou commandes de design. Là encore, les multiples savoir-faire techniques acquis pendant les études leur permettent de passer la période délicate de la fin d’études et du début de carrière en acceptant des emplois temporaires.

Une visite de l’école est ensuite conduite par Madame Alice Vergara dans les ateliers où nous rencontrons des étudiants, dans la bibliothèque, l’amphithéâtre… Visite très enrichissante.

20171206_175739modifredim.jpg

La bibliothèque

20171206_181323modifredim.jpg

L'amphithéâtre

20171206_180504modifredim.jpg

Une salle de travail

20171206_174430modifredim.jpg

Une imprimante 3D au travail

Photographies Alain Cybertowicz


Date de création : 14/01/2018 @ 16:39
Catégorie : Rubriques - Dossiers valenciennois
Page lue 343 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Recherche
Recherche
Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 25 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!