Journées du Patrimoine
 ↑  
Rubriques
 ↑  
News
 ↑  
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos

   NOTRE PATRIMOINE

BULLETIN DU COMITE DE SAUVEGARDE DU PATRIMOINE VALENCIENNOIS.

N° 18 Automne 2015

Le mot du président

Les travaux ont repris dans la maison scaldienne du 94 rue de Paris

Cette maison a été achetée, en viager, par le Comité en 1991 dans le but d’en faire son siège  ainsi qu’une vitrine de l’habitat valenciennois au XVIe siècle

Les travaux extérieurs ont été réalisés sur les plans de Jean Méreau, ce qui nous a permis d’obtenir le premier prix de restauration du département du Nord dans la catégorie « Associations » ainsi qu’un prix d’architecture européenne.

Des travaux à l’intérieur ont été entrepris aussitôt après par André Dru et Jean Louis Labur pour mettre un sol au grenier, décaper les poutres et solives au second étage. Puis, en arrivant au premier étage, nous avons rencontré plusieurs problèmes : une cheminée posée au XIXe ou au XXe qui menaçait ruine et que l’on n’osait pas démonter, une poutre supportée par une chandelle que l’on ne savait sécuriser, un escalier récent menant du rez de chaussée au premier étage trop pentu et dangereux que l’on n’arrivait pas à remplacer…Puis Jean Méreau est malheureusement décédé brutalement, et nous sommes restés plusieurs années à réfléchir

L’architecte Philippe Faucret nous a permis, en 2011, d’avoir une autorisation de travaux pour l’intérieur, mais il fallait trouver une entreprise pour les réaliser. Après un temps de préparation nécessaire, les architectes du Comité, Pascal Leteneur et Roland Demoulin,  ont choisi, avec l’accord du bureau, l’entreprise Salvatore Ruta pour le gros œuvre et l’entreprise Tampère pour l’électricité. Ces travaux ont commencé en août dernier par le démantèlement de la cheminée en ruine,  puis par la remise en état de la belle cave voutée avec son puits.

La finition des murs sera réalisée avec un enduit à la chaux, car les différents matériaux utilisés depuis des siècles ne permettent pas de laisser les briques apparentes. Les poutres du rez de chaussée seront décorées d’une frise dont nous avons trouvé la trace. Nous pensons donner ce travail à des étudiants d’Arts Plastiques. Notre objectif dans ces travaux d’intérieur est de remettre la cave dans son état c'est-à-dire celle d’un atelier de tisserand, de faire une salle d’exposition au rez de chaussée, et d’aménager le premier étage pour en faire notre siège avec les commodités nécessaires : chauffage et toilettes.

Nos réserves financières actuelles nous permettent de mener à terme les travaux sur la cave et le rez de chaussée…mais pas davantage… ! Il nous faut maintenant trouver le financement pour l’escalier de cave, celui menant au premier étage, ainsi que pour l’aménagement des étages. Les étages pourraient être mis à la disposition d’associations comme le Cercle Historique et Archéologique de Valenciennes qui est demandeur, et pourrait permettre des réunions de travail d’entreprises qui en ont déjà fait la demande.

Vous le comprenez bien, pour mener à terme ce projet, nous avons besoins d’aide financière…Nous sommes donc à la recherche de mécènes, et vos idées seront les bienvenues.

Je vous rappelle aussi que vos cotisations sont d’une très grande importance et qu’elles vous permettent une réduction fiscale de l’ordre de 60%. Une cotisation de 100 euros vous coûte en réalité moins de 40 euros…

Nous comptons donc sur vous pour mener à bien ce projet d’avoir enfin notre siège dans une maison scaldienne telle qu’on pouvait la voir au XVIe siècle.

Alain Cybertowicz

Des carreaux de sol valenciennois du XIVème au XVIème siècle

Philippe Morel.

Morel.Philippe@wanadoo.fr

Valenciennes est très riche en vestiges et les récentes démolitions près de la Place d’Armes nous en apportent encore la preuve. Avant la destruction du n°6 rue Derrière la Tour ; immeuble datant de la fin du XVème siècle dont la façade avait été ré édifiée au début du XVIIIème, rien n’a pu être récupéré, faute de pouvoir accéder au chantier malgré des démarches menées auprès du propriétaire et du démolisseur. De ce fait, environ 10 000 briques de la fin du Moyen Age ont été concassées et personne ne saura si d’autres élément dignes d’intérêt ont aussi disparu. Au nombre de ces éléments, il est possible de retrouver des éléments de pavements de sol, le plus souvent faits de carreaux de terre cuite estampés dont la grande diversité décorative en fait l’intérêt. La découverte d’un de ces éléments lors des travaux réalisés au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Carondelet (n°1 sur l’illustration) a montré que ce type de pavement était aussi utilisé dans tous les types d’habitats y compris les plus riches, conduisant à la « chasse aux carreaux » présentée ici. Ces représentations sont des reconstitutions réalisées d’après photographies d’éléments, pour la plupart d’entre eux, incomplets dans leurs motifs mais dont la symétrie dans le dessin a largement contribué à leur restitution. Ils peuvent être datés du XIVème siècle pour les motifs géométriques ou animaliers sans connotation religieuse au début du XVIème siècle pour les motifs à fleurs de lys les plus récents. Les carreaux n° 2, 5, 12 et 15 ont été mis à disposition de cette étude par Me. Jérôme Guilleminot. Les n° 5 et 15 ont été trouvés dans une maison situé rue Delsaux, le n° 2 de la rue de Beaumont et le n°12 de la rue Capron. Le n°1, comme cité plus haut, a probablement été mis en place en 1524 lors des nombreuses transformations opérées dans cet immeuble à l’occasion de la venue de l’empereur Charles Quint. Tous les autres carreaux représentés ont été mis à disposition par M. Jean Claude Poinsignon et proviennent soit du jardin, soit d'une cavette où ils étaient utilisés en ré-emploi situés au 25 rue Paul Vaillant-Couturier à La Briquette Marly. Cette cavette se trouvait dans une maison qui faisait l'angle de la rue Vaillant-Couturier et de la rue Camelinat, à La Briquette, maison qui a été démolie.

Remerciements :

  • à M. Jean Claude Poisignon sans le concours duquel cette évocation aurait été impossible à mener.
  • à Me. Jérôme Guilleminot.

Appel :

Si vous disposez de carreaux présentant d’autres motifs que ceux présentés ici, cette série pourra être complétée et publiée sur le site web du CSPV. Pour ce faire, merci par avance de prendre contact avec l’auteur de cet article.

PAGE_1-1.jpg

PAGE_2-1.jpg.

 

LE MOT DU SECRETAIRE

                       Le comité dispose d’un outil de communication et d’information très consulté avec plus de 38000 visites depuis sa création il y a 3 ans, dont 24000 depuis un an : cspv.asso-valenciennes.fr. N’hésitez pas à fournir des informations et des photos pour compléter ce site.

                        Lors des journées du patrimoine des 26 et 27 septembre 2015, le comité a été présent sur 4 sites :

› l’écluse des repenties et l’ancienne citadelle (visites guidées)

› la place du Neuf Bourg avec la visite du quartier agrémentée d’un jeu de piste

› l’hôtel de Carondelet (visites guidées)

› la place d’Armes avec présentation des travaux du 94 rue de Paris

Le beau temps aidant, ces manifestations ont connu un grand succès.

Le CSPV était présent à la fête « Les Arts dans les Remparts » qui a eu lieu le dimanche 5 juillet sur site de la citadelle et qui a été une grande réussite. 

                        De nombreuses opérations en cours ou en projet ont été suivies cette année et ont donné lieu à des rencontres régulières avec la municipalité, au cours desquelles le comité a pu donner son avis et formuler ses observations et recommandations :

Basilique ND du Saint Cordon : la ville confirme son engagement pour la conservation de l’édifice. Il s’agit de mettre en sécurité la tour en diminuant la hauteur puis de restaurer l’arrière de la nef et la raccorder au clocher.

Le Comité est satisfait de la sauvegarde de la basilique, mais déplore quand même l’étêtage du clocher. Si cette coupe est vraiment nécessaire pour des raisons de sécurité, il demande qu’elle soit faite le plus « haut » possible.

L’orgue classé a été démonté et mis en sécurité.

› Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PNRQAD)

Sur les 3 sites qualifiés : ilot Badin Sarrazins, ilot Onesyme Leroy et ancien cinéma Palace, rue du Quesnoy seuls les travaux de démolition ont commencé sur ce dernier site ; la façade de l’ancien cinéma est préservée.

                        Des satisfactions :

› Les travaux du 94 rue de Paris ont démarré en août. Ils ont commencé par la cave ou une partie du sol d’origine a été retrouvée et la voûte hydro gommée. Actuellement les travaux sont concentrés sur le rez de chaussée pour refaire l’assainissement, le nettoyage des murs et la pose d’un revêtement sur le sol.

› Un ouvrage illustré sur les rues de Valenciennes qui ont une histoire est en cours d’élaboration par Christine Yackx

                        Des motifs d’inquiétude :

La vente des biens communaux : la ville a manifesté son intention de vendre une dizaine de bâtiments, dont la maison Lefrancq place Cardon. Sachant que celle-ci recèle des œuvres d’art (peintures de Lucien Jonas, rampe d’escalier), il faut être vigilant sur le devenir de cette maison et de son contenu. Un courrier a été envoyé à Monsieur le Député Maire en ce sens.

Projet de vente des Chartriers : le bâtiment appartient à l’hôpital qui souhaite le vendre à un promoteur privé : même vigilance à exercer, sachant que l’établissement se situe en zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP). Un courrier a été envoyé à Monsieur le Directeur Général de l’hôpital à ce propos.

Le Béguinage de Valenciennes qui reste délaissé.

Bernard Beaufort

La cotisation d’adhésion au Comité reste à 16 €. (Un reçu fiscal vous sera délivré pour tout versement supérieur ou égal à 16 euros)

L’adresse du Comité est : 6, rue d’Audregnies 59300 Valenciennes

Le président : Alain CYBERTOWICZ 17 rue Emile Zola 59880 Saint Saulve

(0686719002)    a.cybertowicz@wanadoo.fr

Le Trésorier : Christian VACHER 3 avenue d’Amsterdam 59300 Valenciennes

Le site du Comité : cspv.asso-valenciennes.fr


Date de création : 09/11/2015 @ 13:43
Catégorie : Rubriques - BULLETINS
Page lue 1290 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Recherche
Recherche
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 24 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!